Accueil Actualités Honorification 2017
Ce site et tous ses articles sont sous licence Creative Commons By-Sa:
Creative Commons License
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.
Honorification 2017 Envoyer
Écrit par MORTIER Lionel   
Vendredi, 01 Décembre 2017 00:00
40 ans de Fortunat au Cyclo-Club Weyler et les 10 ans de Bruno


  • Fortunat

La personne que je suis chargé de vous présenter ce soir fait partie « des meubles » de ce club, ou devrais-je dire des « cadres » de ce club (pour rester dans le mobilier et rejoindre notre monde du cycle).

Je peux vous l’assurer car il était là, parmi les premières prises de présences aux randonnées en vue du fameux « challenge de régularité ». Il termine 7ème dès sa première année en 1977. Il fait partie du quatuor de cyclistes aguerris du club au même titre que Philippe 1er et les frères Kemp qui ont fêté leurs 40 années d’affiliation au ccWeyler.

C’était là, une toute autre époque, il pourra lui-même vous l’assurer ! Enfin, il vaut mieux ne pas trop le lancer sur les assurances car dans ce domaine il a excellé durant de longues années et pourrait vous en parler des heures durant, comme par exemple, durant toute une « gorge du Loup », que dis-je « à travers la Lorraine » entière !

Vous me direz les risques de vous faire happer dans une conversation sur les assurances sont minimes, car la première condition serait tout simplement : d’effectuer cette randonnée dans un sens commun ! Il est vrai que pour ce qui est du sens d’orientation en vélo, notre ancien instituteur pourrait bien se faire taper sur les doigts et se retrouver au piquet avec le bonnet d’âne !

Ainsi, il est fréquent qu’au loin on aperçoive un cycliste aux couleurs du club, probablement un de nos membres? On se dit tous, on va le rattraper, allez les gars et on pousse, on pousse…et puis plus besoin ! C’est juste Fortunat qui arrive en contre-sens avec un grand sourire aux lèvres en nous souhaitant bien le bonjour ou un magistral « moien »?

L’autre facteur qui réduit nos chances est lié à ses facultés auditives qui s’affaiblissent. Il devient un peu dur d’oreille. Notez que ça doit le changer un peu car avant cela, lorsqu’il était plus jeune, on m’a informé du fait qu’il était particulièrement dur….mais pas de l’oreille ! Il était dur autrement ! Bernadette pourra certainement confirmer mes dires…

Il était DUR dans ses décisions et envers lui-même ! Ainsi, il avait un jour investi dans un vélo « Bim Diederich » qui lui avait assuré que son vélo durerait toute sa vie ! Vous pensez bien que Fortunat avait pris ses paroles au sérieux…sur 40 années de club, on vient de découvrir son second vélo ! On se demande tous s’il a seulement dû changer un pneu ou une chambre à air au fameux vélo de BIM!

Il faut reconnaître que ce malheureux vélo ne pouvait quitter le domicile que le dimanche car c’était là son seul jour d’entraînement ! Cela explique peut-être la longévité du vélo mais cela n’explique pas que Fortunat ait pu suivre aussi aisément le groupe avec moitié moins de km au compteur ! Et à cette époque, on ne parlait pas de vélos truqués comme aujourd’hui !

DUR envers ses élèves ! Il était le maître de Wolkrange, il règne encore sur des générations de wolkrangeois qui sont passés par son instruction. Il arrivait qu’il joue au foot à la récré, celle-ci durait alors aussi longtemps qu’il le fallait pour que son équipe gagne ! Fortunat est un homme qui n’hésite pas à se « jeter à l’eau » il fut d’ailleurs le premier du canton d’Arlon à amener sa classe à la piscine !

DUR à cuire car lorsqu’on se rend compte qu’il a franchi, ces dernières années, les fameux cols proposés par le club comme le Ventoux, le Grand Colombier le Stelvio à plus de 70 ans !!! Il mérite déjà  tous nos applaudissements !

Il ne faut pas demander quelle puissance musculaire il était capable de développer sur un 52-11 vingt ans plus tôt ! Ce n’est pas Bernadette qui dira le contraire…

DUR du genou car bien qu’il ait dû se faire placer une prothèse, cet homme, qui ne manque pas d’assurance….., ne peut en aucun cas être un « mou du genou » ! Je suis convaincu qu’il est reparti pour 40 années de vélo !

Pour le reste de la dureté anatomique de notre ami Fortunat je vous laisse vous faire votre propre jugement ou avoir une discussion osée avec Bernadette qui a été probablement la première à s’en assurer… Je pense même que les initiales du mot DUR peuvent parfaitement le décrire :   D pour Dispositif, U pour Ultra mais aussi Unique et R pour Résistant. Bref Dispositif Ultra résistant assez unique !

Voilà 40 ans qu’il nous accompagne sur les routes, qu’il ait été instituteur assez sévère, assureur expérimenté ou pépiniériste reconnaissable par son fidèle bonnet rouge à pompon, père attentionné ou grand-père attachant, il a surtout été un cycliste tout ce temps-là ! Un cycliste inusable certes, mais surtout un cycliste apprécié car il est différent, remarquable et amical.

Nous te remercions pour ce temps partagé avec nous et espérons encore te compter parmi nous des années durant. Comme dirait Bernadette pourvu que ça dure (DUR). Je vous propose d’applaudir notre Dispositif Ultra Résistant !

 

 

  • Bruno

L’homme qui est mis à l’honneur ce soir n’a pas été facile à cerner. Il est plutôt du genre discret. Dans le club, il ne fait pas d’écart, pas de vague, pas de bruit, il est toujours à sa place, bref, c’est le cycliste parfait et vous vous en doutez j’ai bien eu du mal à obtenir des informations croustillantes sur lui.

D’entrée de jeu, ce discours s’annonçait mal car au téléphone, alors que je pensais joindre son épouse, je me suis retrouvé face à une voix virile, peu conciliante et interrogative, j’étais bien mal pris. J’ai même été contraint de me faire passer pour un collègue de son épouse, sans savoir si elle en avait….. Il peut se rassurer, mes conversations ont été très brèves. J’espère ne pas avoir causé trop de suspicions problématiques dans leur couple et qu’il a malgré tout trouvé le sommeil ces dernières nuits ! Il peut enfin se tranquilliser, ce n’était qu’un cycliste égaré.

Au vu de ce constat, j’estime qu’il pourrait revendiquer une meilleure place au challenge ! En effet, il a forcément dû être déjà oublié quelques fois dans les comptages, tant il est calme et discipliné dans le peloton. Cette droiture semble faire partie du personnage mais complique ma tâche.

Une chose le particularise malgré tout : il a toujours l’air de bonne humeur et garde souvent le sourire ! Mais en creusant bien il semblerait qu’il présente encore d’autres arguments qui ne laissent pas la « gente féminine » indifférente.

Voici 10 ans de cela, lors de son arrivée au club, les cyclotes encore présentes, à ce moment-là, avait reconnu son physique athlétique et s’extasiaient devant le galbe suave de ses mollets d’ancien volleyeur ! Ce qui lui avait valu, à l’époque, le surnom de « Bruno, les beaux mollets » !

Depuis lors, notre homme tatoué fréquente les salles de musculation en écoutant du « Metallica » en quête d’un corps parfait afin de séduire, qui le voudra, dans ses tenues moulantes de cyclistes, exhibant ses mollets alléchants dans toutes les rues fréquentées d’Arlon.

C’est dans ce contexte qu’il fut une fois bien puni de toutes ses exhibitions : alors qu’il arpentait la N4 du côté du wolberg, là où, les admiratrices ne manquaient probablement pas, dans les vitrines de ce quartier d’Arlon. En direction du Birel, il fut soudainement stoppé net dans son élan par un animal qui lui coupa la route, il manqua de chuter lourdement et décida de rentrer à la maison, ce fut, là, sa plus courte sortie en vélo !

Depuis lors, fini les exhibitions abusives, se souvenant du dicton énoncé alors par son fils : Qui fait le malin, tombe dans le ravin… il a opté pour des voies moins fréquentées et explore avec le groupe B les belles routes de notre région.

Est-ce ce petit succès de l’époque qui le fit poursuivre ses efforts au sein du club ? A moins que l’on ne doive sa présence depuis dix au club du fait de son principal trait de caractère, qui veut qu’il soit un homme fidèle….voilà la seule chose que son épouse est parvenue à me dire en quelques minutes au téléphone ! Tu vois Bruno, tu n’as aucune inquiétude à avoir !

Toujours est-il que depuis 10 ans, il est actif au sein de notre club  et a déjà gravi quelques beaux cols en notre compagnie : Il a répondu présent au Ventoux, mais aussi au Grand Colombier et dernièrement au Stelvio !

Bruno, nous te remercions pour ton investissement et nous te félicitons pour ta participation décennale au sein de notre club ! Applaudissements !

 

 

Pour le club, Mortier Lionel.

Mise à jour le Vendredi, 01 Décembre 2017 16:32
 
Bannière